Université

Les ruches connectées du Faclab

3 questions à Thierry Bornat au Faclab

28.11.2017

Thierry Bornat a 58 ans ; automaticien de métier est en reconversion pour devenir documentaliste d’entreprise.

Comment êtes-vous arrivé au Faclab ?

Je vivais en Belgique. Il y avait un fablab près de chez moi et un jour, j’y suis entré. A mon arrivée en France, je suis venu au Faclab de Gennevilliers. J’ai beaucoup aimé l’ambiance, ouverte avec des publics différents : des jeunes de start-up ou des designers, des personnes plus âgées avec des projets … des hommes et des femmes pas du tout geek.

Et les ruches du Faclab ?

Pour moi, c’était simple. On partait d’objets en bois que j’aime fabriquer et on y mettait de l’électronique. Mais il fallait aussi s’en occuper. C’est ma contribution au faclab. On travaille avec l’école des abeilles à Villetaneuse. Nous avons déjà fait une première récolte de miel.

Que vous a apporté le Faclab ?

Je venais du monde conventionnel de l’automatisation et j’ai découvert les objets connectés au faclab. J’ai aussi appris, par l’entraide, à utiliser des outils collaboratifs dont Google drive.
Aujourd’hui, avec des faclabers, nous envisageons de nous présenter au concours « trotec et wikifab ».

En fait, le faclab nous apprend plein de choses. Tout le monde est traité à égalité et les personnes peu qualifiés comptent autant que les autres.

Fabriquer des jouets éducatifs pour ses enfants

28.11.2017

Quand le fablab permet de donner corps à ses projets

3 questions à Cécile Lecluyse au Faclab

Le parcours de Cécile Lecluyse, est atypique. Orientée en CPA au collège avec un projet de CAP, elle passe un BEP sanitaire et social puis un DAEU, poursuit par un master en ingénierie pédagogique pour adultes et enfin un MBA gestion des RH.

Quels sont vos projets aujourd’hui ?

J’ai exercé des fonctions de directrice d’un groupement d’employeur et j’ai aimé ce métier en même temps, je reste très attachée aux questions de pédagogie et d’enseignement.
Aussi, aujourd’hui, j’organise ma vie et mes formations pour ouvrir une école Montessori dans les Yvelines en septembre 2019.

En quoi le Faclab vous aide dans vos projets ?

C’est l’envie de faire avec mes mains et pas toujours devant un ordinateur. Je connaissais le principe des fablab et je suis venue à Gennevilliers.
Je fabrique des objets « Montessori » pour ma fille avec l’idée de fabriquer, à terme, des objets clés de cette pédagogie.

Comment vous êtes-vous intégrée dans ce Fablab ?

J’ai été accueillie avec beaucoup de bienveillance et j’ai accès à de belles machines dans une démarche contributive et collaborative. Je suis venue par la couture puis je me suis formée à la découpe laser.
Les valeurs du Faclab sont très importantes pour moi : organisation, créativité, manuel, échanges, bienveillance, entraide 

Et si vous découvriez le Faclab de Gennevilliers !

Le Faclab, un lieu qui vous ouvre ses portes pour réaliser vos projets de fabrication mais pas seulement …

3 questions à Laurent Ricard, directeur du fablab UCP (Faclab)

Pourquoi vient-on au Faclab ?
On vient principalement pour réaliser un objet mais pas seulement … la logique qui prédomine est celle de l’échange.
Chacun peut apprendre à utiliser des outils numériques (impression 3D, découpe laser...) ou manuels (scie à chantourner, machine à coudre...) grâce aux autres personnes qui fréquentent le lieu et qui savent faire.
Et on apprend aux autres ensuite.

L’ADN du Faclab tel qu’il a été voulu par l’université permet de décloisonner les formations, de sortir de l’habitude d’un enseignement descendant ; c’est aussi un espace ouvert sur l’extérieur.

C’est donc un lieu ancré dans des valeurs ?
Les valeurs fondatrices sont l’accueil et la bienveillance, l’envie de faire et de partager. Ce n’est pas qu’un lieu technique.

Les étudiants, comme les extérieurs qui fréquentent le Faclab, proposent des formations en échange de leur capacité à réaliser.
« Je sais utiliser une imprimante 3D, je vais former d’autres qui fréquentent le Faclab » ou encore « j’apprends à faire et je formerais ensuite sur les compétences que je viens d’acquérir ».

L’accès au Faclab est-il payant ?
L’accès au Faclab n’est pas payant mais ce n’est pas un lieu gratuit. Il se construit sur la base de la contribution de chacun.

En savoir plus :

Article de Le Monde,
Vidéo de présentation

https://www.faclab.org/

Partager :