Vie étudiante

Concours : l'art de la plaidoirie

20.03.2019

Pour la dixième année, les étudiants de droit du BDE Portalis organisent un concours de plaidoirie sur le site des Chênes. Les phases finales, qui se déroulent trois mercredis consécutifs, constituent un véritable spectacle ouvert à tous.

Photo d'illustration. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Eloquence, art de la rhétorique, humour… Tous les ingrédients d’un beau concours de plaidoirie sont à chaque fois réunis durant la conférence Portalis. Le bureau des élèves propose ce rendez-vous, désormais attendu, depuis dix ans.

Trente candidats de l’UFR de droit, de la 1ère à 4ème année, seront à la barre lors de l’épreuve qualificative qui se tient le 20 mars. Les 8 étudiants qualifiés iront en quart de finale le mercredi 27 mars. Cette fois-ci, l’épreuve sera ouverte au public, dans la salle des conférences sur le site des Chênes à partir de 20h30.

Les étudiants présenteront alors leur plaidoirie devant un jury composé de professeurs et du doyen de l’UFR de droit pour défendre une cause qui relève de la Cour européenne des droits de l’Homme. « Cette épreuve est intéressante, car les étudiants avancent des idées nobles et tiennent des discours grandiloquents devant la « cour » », souligne Erwan Benattia, responsable de l’organisation du concours de plaidoirie cette année.

Eloquence et effets de manche

Lors de la demi-finale, qui se joue le mercredi suivant, les six candidats en lice devront prouver leur qualité oratoire. Le sujet d’éloquence n’exige pas une argumentation juridique, il fait appel à l’art de la rhétorique, à l’humour et même parfois au lyrisme. Lors de cette épreuve, des avocats figureront dans le jury. Pour la finale, qui se déroule le mercredi 10 avril, les quatre étudiants endosseront la robe noire des avocats. « La mise en scène sera plus théâtrale ce soir-là, rapporte Erwan Benattia. La robe fait son petit effet sur les spectateurs, en général la salle est comble lors de la finale». Les candidats seront jugés sur une plaidoirie relevant du droit pénal. Après s’être retiré pour délibérer, comme dans les films, le jury composé de magistrats, d’avocats et de professeurs désignera le vainqueur du concours.

Un entraînement en amont

La conférence Portalis suscite un engouement dans les rangs de l’université. La diversité et la théâtralité des épreuves attirent un public nombreux, qui se régale des « bons » mots et des effets de manche. Erwan Benattia assure que le concours de plaidoirie permet aussi de relever des talents parmi les étudiants. « D’ailleurs, certains étudiants s’exercent dans les cours d’éloquence proposés par l’association étudiante Révolte-toi Cergy, partenaire de l’événement. Les séances sont ouvertes quelques semaines avant le concours de plaidoirie dans la tour des étudiants aux Chênes ».

 

Photo d'illustration. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Partager :