Vie de campus

Exposition "Des trous dans la lune" par Yto Barrada

23.09.2020

L’artiste franco-marocaine Yto Barrada expose son œuvre temporaire de calendrier fictif lunaire, sur la façade de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de Paris-Cergy (ENSAPC) depuis le 26 août 2020. L’exposition représente visuellement les différentes phases du cycle lunaire à travers les 25 cratères présents à sa surface et nommés en l’honneur de savants du monde arabo-islamique.

Yto Barrada - Des trous dans la lune - ENSAPC

Yto Barrada, née en 1971, vit et travaille à New-York. Ses installations, ses photographies, ses publications et ses films associent les stratégies du documentaire à une approche plus métaphorique et poétique. Sa pratique s’appuie sur les archives, les transmissions orales et les récits vernaculaires pour mettre à jour les fictions qui dominent l’histoire officielle.

Ses œuvres sont exposées et conservées dans des institutions comme le Metropolitan Museum (New York), la Tate Modern (Londres), le MoMA (New York), la Renaissance Society (Chicago), le Witte de With (Rotterdam), la Haus der Kunst (Munich), Centre Pompidou (Paris) et la Whitechapel Gallery (Londres). Yto Barrada est cofondatrice de la Cinémathèque de Tanger, au Maroc.
 

"Des trous dans la lune" Yto Barrada - ENSAPC
Elle a reçu de nombreux prix dont le Roy R. Neuberger Prize en 2019, le Rotterdam Film Festival Tiger Award du court métrage en 2016, le prix Abraaj en 2015 et a été nominée au Prix Marcel Duchamp en 2016. Elle s’est vue attribuer la bourse pour la recherche en photographie 2013-2014 et le Robert Gardner Fellowship in Photography 2013 du Peabody Museum (Harvard University) et le Deutsche Guggenheim Artist of the Year Award en 2011.

Marie Muracciole, commissaire d’exposition de ce projet, est critique d’art et historienne de l’art. Elle vit à Paris, après avoir dirigé le service culturel du Jeu de Paume à Paris de 2005 à 2011 et le Beirut Art Center à Beyrouth de 2014 à 2019. Elle a été notamment commissaire de l’exposition itinérante Yto Barrada: Riffs inaugurée au Deutsche Guggenheim Berlin en 2011 et a contribué à la monographie publiée par JRP Ringier en 2013.

En savoir plus

Partager :