Café pédagogique: Béatrice Mabilon-Bonfils : Un site de partage de savoirs en éducation

19/09/2019

La question du lien entre savoirs savants, politiques publiques et pratiques sociales se pose avec une particulière acuité dans toutes les sciences humaines et sociales et tout particulièrement en sciences de l'éducation et de la formation. La définition des problèmes scientifiques, la construction des faits scientifiques doivent-elles être exclusivement tributaires des demandes politiques, économiques et sociales, par conséquent liées strictement à un horizon d‘attentes sociales ? Sont-elles seulement la résultante de jeux et d’enjeux de pouvoirs ? Comment se construit la légitimité sociale d’une discipline et celle-ci en particulier ? Les résultats produits par les chercheurs en sciences humaines et sociales peuvent-ils rétroagir sur les sujets même sur lesquels portent les recherches ? Ou plus largement modifier, infléchir les pratiques sociales à une échelle plus globale (à partir du moment où ces investigations ont une certaine diffusion en terme de vulgarisation) ? Quels sont les liens entre sciences, réflexivité et capacité d’agir (empowerment) dans le domaine de l’éducation et de la formation ? L’ouvrage codirigé par Christine Delory-Momberger et Béatrice Mabilon-Bonfils (A quoi servent les sciences de l'éducation, ESF) interroge de grands noms (Brigitte Albero, Angela Barthes, Claudine Blanchard-Laville, Bernard Charlot, Marie Duru-Bellat, Alain Jaillet, Martine Janner, Laurent Jeannin, Jean Houssaye, Claude Lessard, Christophe Niewiadomski, Line Numa-Bocage, Éric Plaisance et Richard Wittorski) qui proposent leur analyse. Certains d’entre eux présentent leurs questionnements dans une vidéo que l'on trouve sur un nouveau site de partage lancé par le laboratoire bonheurs pour permettre un dialogue entre chercheurs, professionnels, parents d’élèves, élèves... Tout autre chercheur pourra envoyer sa vidéo qu'il ait ou pas participé à l'ouvrage.

lien vers l'article